Gestion Santé

Retourner à la liste des sujets traités.

Gestion Santé : Depuis 15 ans une information indépendante et sans conflit d'intérêt au service de votre santé

Faire une recherche Google sur Gestion Santé    Pour être tenu au courant des mises à jour : envoyez une demande par mail à gestionsante@gmail.com et lire nos billets sur google+


Journal de bord d'avril 2016

La rubrique "Journal de bord" est le point d'entrée sous forme de billets de longueurs variées du site Gestion Santé depuis fin  2005.  Les billets sont éventuellement repris,  regroupés et actualisés sous forme d'article spécifique accessible depuis la page d'accueil lorsque le sujet le justifie. Comme pour les autres dossiers traités ailleurs sur le site j'espère pouvoir apporter des informations intéressantes et souvent difficilement accessibles au non spécialiste et tout cela d'une façon accessible et plaisante si possible ! Bonne lecture...

Journal de bord de Jacques Valentin Archives : - 12/16 - 04/16- 07/14 - 05/14 - 04/14 - 01/14 - 12/13 - 11/13 - 10/13 - 09/13 - 08/13 - 07/13 - 05/13 - 12/12 au 0313 - 08/12 - 06/12 - 04/12 - 03/12 - 02/12 - 01/12 - 11/11 - 10/11 - 09/11 - 08 et 06/11 - 02/11 - 12/10 - 10/10 - 09/10 - 05/10 - 03 et 04/10 - 02/10 - 01/10 - 12/09 - 11/09 - 04/09 - 01/09 - 10/08 - 08/08 - 04/08 - 11/07 - 09/07 - 05 et 06/07 - 04/07 - 03/07 - 02/07 - 01/07 - 12/06 - 11/06 - 10/06 - 09/06 - 08/06 -07/06 - 06/06 - 05/06 - 04/06 - 03/06 -02/06 - 01/06 - 12/05 - 11/05 -

14/04/16 - Un substitut avantageux à la SOD extraite du melon ? La mélisse pour augmenter la SOD et la catalase

14/04/16 - Un substitut efficace et économique à la SOD extraite du melon ? La mélisse pour augmenter la SOD et la catalase 

La SOD extraite du melon

La Super Oxyde Dismutase (SOD) est une enzyme clé de détoxication des radicaux libres dont on pense qu'elle est également liée à la longévité des organismes vivants. L’éventail des compléments alimentaires efficace pour apporter de la SOD est très réduit. L'extrait de melon est un produit de référence dans ce domaine car il contient des niveaux élevés de SOD. Des variétés de melon très riches en antioxydant ont été sélectionnées pour obtenir des niveaux encore plus élevés de SOD.

GliSODine est la marque de référence dans ce domaine. Selon leur page, " En 1996, des scientifiques français ont breveté une formulation innovante à base de l’extrait de melon naturellement riche en SOD et d’une protéine de blé appelée gliadine. Cette gliadine a deux particularités : grâce à sa conformation spatiale en forme de ressort, elle va protéger la structure de la SOD et donc son activité lors du passage gastrique et grâce à ces pouvoirs de bio-adhésion, la gliadine va permettre à la SOD de se fixer notamment à la paroi de l’intestin grêle pour y être active."

Cette solution innovante permet donc d'éviter la destruction de la SOD par les sucs gastriques acides et a permis de mettre au point pour la première fois des formes efficaces de SOD par voie orale.

En ce qui concerne le mécanisme de détoxication des radicaux libres, la même page explique que "La SOD inactive l’ion superoxyde (O2-) en le transformant en peroxyde d’hydrogène (H2O2). Celui-ci est ensuite rapidement transformé par la catalase et la Gpx en Oxygène (O2) et en molécules d’eau (H2O)"

En effet, comme le montre la page du même site consacrée aux publications scientifiques, GliSODine® augmente non seulement la SOD, mais aussi la catalase et le glutathion peroxydase (Gpx). Cette augmentation conjointe de la catalase et de la Gpx est essentielle, car le peroxyde d’hydrogène (H2O2) produit par la neutralisation de O2- par la SOD est lui aussi un oxydant puissant.

Apparemment, si GliSODine contient également " de la catalase, du co-enzyme Q10, de l’acide lipoïque et du glutathion en quantités intéressantes ainsi que des vitamines A, C, E et du sélénium", c'est avant tout la quantité relative très importante de SOD qui augmente indirectement la catalase et le Gpx en les protégeant de l'oxydation.

Les produits apportant de SOD sont généralement titrés en unité internationale d'activité. Dans les articles que j'ai pu consulter il est difficile de savoir quel est le dosage efficace par rapport aux effets souhaités.

Par ailleurs, ces produits sont coûteux (et la gliadine est contre indiquée pour les allergies au gluten). Le produit le moins cher que j'ai pu trouver est, Source Naturals, SOD Power, 250 mg, 60 Tablets qui coûte environ 21$ chez iherb, ce qui n’est vraiment pas donné. Je ne référence pas les produits apportant de la SOD sans gliadine, parfois nettement moins chers, car la SOD de ces produits est très probablement détruite en grande partie par les sucs gastriques.

La mélisse

J'ai lu il y a quelques mois dans la revue de la Life Extension Foundation que le Lemon balm ( Mélisse) en plus de ses potentialités de protection de l'ADN pouvait, comme l’extrait de melon, augmenter l'activité de la catalase, de la SOD et du Gpx. Le sujet était abordé incidemment à propos d'un article sur le danger des rayons X apportés en quantité très importante par les scanners, un sujet de santé publique de première importance sur lequel la revue revient régulièrement et à juste titre au fil des ans.

Voici le passage sur la mélisse (ma traduction, sans reprise des notes) : "L'extrait de mélisse est connu pour sa capacité à conserver les aliments, en particulier les viandes, du stress oxydant qui induit la décomposition. Ce même mécanisme permet de protéger contre une forme similaire de stress chimique induit dans le corps par les radiations ionisantes .En fait, une étude particulière a constaté que l'extrait de mélisse exerce plusieurs mécanismes de protection :

- La mélisse peut augmenter les niveaux de la superoxyde dismutase (SOD), une composante essentielle de la capacité innée du corps à se protéger contre les effets des rayonnements ionisants et autres agressions chimiques majeures.
- La mélisse protège les membranes lipidiques des cellules des organismes vivants, comme en témoigne une réduction marquée de la peroxydation lipidique qui est une mesure du dommage cellulaire résultant d’une exposition au rayonnement.
- La mélisse protège également l'ADN, comme en témoigne une réduction du montant du marqueur plasmatique 8-OH-dG, un produit issu de l'altération de l'ADN oxydé.

Une étude humaine documente les bienfaits de la mélisse chez les techniciens de radiologie, qui sont exposés à un rayonnement persistant de basse intensité au cours de leurs travaux courants, malgré la prise de mesures de précaution. Pour l'étude, les techniciens de radiologie ont absorbé du thé de mélisse (1,5 g/100 mL) deux fois chaque jour pendant 30 jours [résumé de l’étude].

Le thé de mélisse a provoqué une augmentation favorable de l'activité des systèmes d'enzymes naturels qui luttent contre le stress induit par les produits chimiques/oxydant, dont :

- Une augmentation de 71 % dans l'activité de la superoxyde dismutase (SOD),
- Une augmentation de 12 % dans l'activité du glutathion peroxydase (GPX, une autre molécule antioxydante native),
- Une augmentation de 61 % de l'activité catalase (CAT).

En outre, le thé de mélisse a provoqué une diminution bénéfique nombreux marqueurs cellulaires et de dommages à l'ADN, dont :

- Une diminution de 31 % de l'activité de la myéloperoxydase (MPO, un indicateur de l'oxydation des graisses)
- Une diminution de 29 % des marqueurs de la peroxydation lipidique (LPO), indiquant les dommages de la membrane cellulaire,
- Une diminution de 10 % de la 8-OH-dG, un marqueur de l'endommagement de l’ADN.

La mélisse ne contient pas de SOD comme le melon et elle augmente donc l’efficacité de la SOD de façon indirecte. L’effet provient a priori de la combinaison des polyphénols du produit et pourrait se retrouver dans d’autres plantes aromatiques. Il a été montré que l’acide rosmarinique que l’on trouve en quantité importante dans la mélisse avait une activité antioxydante puissante, en particulier pour la SOD. Il est tout à fait possible que l’on s’aperçoive dans de prochaines études que d’autres plantes ou combinaisons de plantes donnent des résultats encore meilleurs pour optimiser la SOD et les cofacteurs comme la catalase et le Gpx. Je pense par exemple à l’action complémentaire de l’acide carnosique, qui n'est pas présent dans la mélisse mais que l’on trouve dans le romarin ou la sauge et qui agit plus spécifiquement sur le peroxyde d’hydrogène, en soutien de la catalase.

Un des points intéressants de la plupart des études sur la mélisse, c’est qu’il suffit d’utiliser de l’extrait de mélisse standard, sans avoir besoin de procédés d’extraction sophistiqués et couteux.
La mélisse est peu couteuse, ainsi, chez iherb, Planetary Herbals, Lemon Balm, Full Spectrum, 500 mg, 120 Capsules est disponible pour environ 7$ seulement. D’après les consultations que nous avons effectuées, on peut observer des effets neurologiques modérés dès 300mg de prise. Une prise de 500mg le soir (pour favoriser en même temps l’endormissement et la qualité du sommeil, cf. ci-après) semble donc intéressante, avec la possibilité d’augmenter les doses et de les répartir sur la journée en cas de stress biologique important.

La mélisse a aussi des effets neurologiques intéressants, en rapport probable avec la SOD mais aussi avec d’autres constituants de la plante, effets connus de plus longue date, que l’on trouvera documentés sur l’excellent site français Althea Provence, de l’herbaliste Christophe Bernard.

Bernard explique qu'il a été montré « que la mélisse inhibe l’enzyme GABA transaminase (in vitro dans les cellules cérébrales du rat). Cette enzyme détruit le GABA. La mélisse permet donc de garder plus de GABA dans l’environnement cérébral, et donc de créer un effet anxiolytique. L’acide rosmarinique, l’acide ursolique et l’acide oléanolique sont responsables de cet effet. »
(…) L’effet anxiolytique est lié au fait que « la mélisse diminue le niveau de corticostérone sanguin (générée par les glandes surrénales pendant les périodes de stress) et augmente les niveaux de GABA »

L’effet général est plutôt neuro-modulateur, apaisant, ce qui facilite le sommeil sans passer par un effet proprement sédatif comme certaines plantes ou médicaments.

La page du site comporte un passage en revue fort bien documenté des différents autres effets très positifs de la mélisse, notamment son effet antiviral, qui mérite une lecture attentive.

Il résulte de tout cela que l’on peut se tourner sans hésitation vers la mélisse pour obtenir des effets similaires à l’extrait de melon, selon des mécanismes complètement différents, en bénéficiant d’effets bénéfiques associés variés très utiles et cela pour un coût modique.

A priori il suffit de prendre une forme en gélule, à base de poudre simple (qualité bio, "organic" en anglais, comme Planetary Herbals précité), puisque l'étude principale sur le sujet est un "thé". Une autre option, probablement plus digeste que les gélules est de faire un thé de feuilles séchées bio (25$ les 500g de mélisse bio chez iherb). A titre indicatif, l’eau du thé de mélisse extrait environ 40% de l’acide rosmarinique (article, p. 3-4/9).

Par contre je ne conseille pas l'huile essentielle, car celle-ci est extraite par distillation et ne contient que des principes volatiles alors que certains principes actifs des plantes ne le sont pas et de ce fait certains principes actifs de la mélisse risquent d’être absents de la préparation, malgré la très forte concentration de celle-ci.

Retourner à la liste des sujets traités.

Ce site est administré par Jacques Valentin. Tous les articles présentés ici ont pour but de vous inciter à une réflexion ouverte et critique. Je ne suis pas professionnel de santé. Les articles présentant des médicaments, des compléments alimentaires, des aliments, des techniques de bien être et de santé n'ont pas pour but de vous inciter à les utiliser ou à les consommer, ni de se substituer à un avis médical autorisé! Les informations disponibles sur le site peuvent comporter des erreurs, des lacunes ou des omissions et ne visent pas à l'exhaustivité; merci d'en tenir compte lors de votre lecture. D'une façon générale, je ne peux que vous inciter à vous documenter, à prendre plusieurs avis et à faire preuve de retenue et de bon sens que ce soit en matière de médecine traditionnelle ou alternative et plus largement pour tout ce qui concerne la gestion de votre santé.

Contenu sous copyright © 2001 Jacques Valentin (ou autres auteurs suivant indications). Tous droits réservés. Aucune portion de ce site Web ne peut être copiée ou reproduite sans permission expresse. Questions et commentaires sont à adresser à gestionsante@gmail.com

Créé le 14/04/16. Dernière modification le 14/04/16.