Gestion Santé

Retourner à la liste des sujets traités.

Gestion Santé : Depuis 15 ans une information indépendante et sans conflit d'intérêt au service de votre santé

Faire une recherche Google sur Gestion Santé    Pour être tenu au courant des mises à jour : envoyez une demande par mail à gestionsante@gmail.com et lire nos billets sur google+

Journal de bord de Mai 2013

La rubrique "Journal de bord" est le point d'entrée sous forme de billets de longueurs variées du site Gestion Santé depuis fin  2005.  Les billets sont éventuellement repris,  regroupés et actualisés sous forme d'article spécifique accessible depuis la page d'accueil lorsque le sujet le justifie. Comme pour les autres dossiers traités ailleurs sur le site j'espère pouvoir apporter des informations intéressantes et souvent difficilement accessibles au non spécialiste et tout cela d'une façon accessible et plaisante si possible ! Bonne lecture...

Journal de bord de Jacques Valentin Archives : - 12/16 - 04/16- 07/14 - 05/14 - 04/14 - 01/14 - 12/13 - 11/13 - 10/13 - 09/13 - 08/13 - 07/13 - 05/13 - 12/12 au 0313 - 08/12 - 06/12 - 04/12 - 03/12 - 02/12 - 01/12 - 11/11 - 10/11 - 09/11 - 08 et 06/11 - 02/11 - 12/10 - 10/10 - 09/10 - 05/10 - 03 et 04/10 - 02/10 - 01/10 - 12/09 - 11/09 - 04/09 - 01/09 - 10/08 - 08/08 - 04/08 - 11/07 - 09/07 - 05 et 06/07 - 04/07 - 03/07 - 02/07 - 01/07 - 12/06 - 11/06 - 10/06 - 09/06 - 08/06 -07/06 - 06/06 - 05/06 - 04/06 - 03/06 -02/06 - 01/06 - 12/05 - 11/05 -

Mai 2013 (et le Journal des 30 derniers jours) : -  26/05/13 - Nouveauté produit pour la protection mitochondriale : la PQQ (pyrroloquinoline quinone) - stratégie d'utilisation avec des produits complémentaires - 

2
6/05/13 : Nouveauté produit pour la protection mitochondriale : la PQQ (pyrroloquinoline quinone) - stratégie de protection mitochondriale avec des produits complémentaires

Une nouveauté majeure en complémentation, la PQQ

La pyrroloquinoline quinone (PQQ) est synthétisée par des bactéries et dans les végétaux, mais étant absente des bactéries intestinales humaines communes, elle n'est donc apportée en petite quantité que par la voie alimentaire.

On a retrouvé de la PQQ dans la poussière interstellaire et cette molécule simple a pu jouer un rôle important à l'origine de la vie (lire monographie de Alternative Médecine Review (AltMedR), 2009).

La PQQ (lire wikipedia) semble être un "nutriment essentiel" (au sens d'indispensable à la vie, comme les vitamines) dans la mesure où une carence en celles-ci provoque diverses anomalies physiologiques chez la souris et probablement chez les autres mammifères. Les apports alimentaires se situeraient de 100 à 400mcg par jour sous forme libre mais on estime qu'avec les apports sous forme liée les apports réels totaux pourraient atteindre 1 à 2 mg par jour (AltMedR, p. 274). La PQQ agit comme cofacteur enzymatique et participe aux réaction d'oxydoréduction en particulier au niveau mitochondrial où elle neutralise les radicaux superoxyde et hydroxyle, deux causes majeures des dysfonctionnements mitochondriaux. Son extraordinaire stabilité chimique lui permet d'assurer un nombre très élevé de transferts d'électrons avant d'être détruite (voir tableau comparatif avec d'autres antioxydants dansAltMedR, p. 270). Cela explique aussi son efficacité à très petites doses.

En 2010 des recherches ont montré que la PQQ activait la création de nouvelles mitochondries en activant différentes voies moléculaires de signalisation (cf. wikipedia english et tableau dans AltMedR, p.271), ce qui entraîne des activations génétiques spécifiques comme celles que l'on retrouve dans la restriction calorique, favorables à la génération de nouvelles mitochondries. Ces effets se combinent aux effets antioxydants sus-évoqués.

Dans la sphère neurologique, la PQQ protège de l'excitotoxicité, un phénomène de "neurotoxicité, par hyperactivation par l'acide glutamique et ses analogues... [qui] en se liant à ces récepteurs [les récepteurs NMDA et AMPA] provoquent une entrée massive dans la cellule d'ion calcium", entrée générant des destructions cellulaires ( wikipedia). La PQQ active le NGF, ou facteur de croissance des nerfs (Nerve Growth Factor), notamment dans les tissus du néocortex. Elle inhibe fortement les réactions d'hyperoxidation dans les tissus cérébraux et améliore les déficits mémoriels. Des études récentes montrent qu'elle améliore encore plus les fonctions mentales supérieures telles que l'attention, la reconnaissance de l'information, la recognition et les processus de traitement de l'information. L'effet est augmenté par la prise simultanée de coQ10. (Nous nous sommes appuyés sur Effect of Pyrroloquinoline Quinone (PQQ) on mental status of Middle-Aged and Elderly Persons pour la rédaction de ce paragraphe).

La PQQ a été introduite il y a peu de temps sur le marché. En février 2011, le Life Extension Magazine publiait " Generate Fresh Mitochondria with PQQ" et proposait la PQQ en complément alimentaire. En octobre 2012, un autre article "Powerful Protection Against Cellular Aging" complétait le précédent.

Jusqu'à fin 2012, on ne trouvait quasiment la PQQ que chez supersmart.com en Europe (où le produit existe actuellement en combinaison avec d'autres nutriments) ou chez Life Extension aux USA, qui semblait avoir une exclusivité de distribution de ce produit aux USA, qui est je crois fabriqué au Japon, ce qui faisait que la PQQ était assez coûteuse.

La PQQ est probablement active et utile dès quelques mg, mais des dosages de 10 à 20mg sont généralement conseillés pour amplifier les effets antioxydants et de génération des mitochondries (on serait autour de 10 fois les apports journaliers alimentaires estimés). A ces doses des effets neuroprotecteurs et neurotoniques significatifs se manifestent également. Ces dosages sont sans danger d'après les études animales et humaines. A priori je conseillerai un dosage de 5mg avant 30 ans, de 10 mg de 30 à 40 ans et de 20mg après 50 ans. Tout cela étant évidemment à adapter en fonction du budget.

Des dosages dès 5mg sont certainement utiles à tout âge, comme si on prenait une vitamine essentielle à la santé à des dosages un peu supérieurs aux apports alimentaires. On peut espérer que de tels dosages seront, à terme, intégrés dans les multicompléments haut de gamme comme le Life Extension Mix. C'est ce qu'a déjà fait son concurrent européen, le Daily 3® de supersmart.com avec l'ajout de 5mg de PQQ à sa formulation.

A mi 2013, on trouve de la PQQ, outre chez Life Extension, également chez Source Naturals, Jarrow et Doctor's Best, tous des fabricants de bonne réputation. Le meilleur prix pour les 20mg est actuellement chez Source Naturals, 60 tablets de 20mg pour environ 34€). On voit que cela reste un produit relativement coûteux, si on vise le dosage de 20mg par jour.

Comme on le constate en faisant un rapide calcul, il est nettement plus intéressant d'utiliser la PQQ à 20mg de chez Source Naturals, compte tenu de ce que les tablettes peuvent facilement être fractionnées en 2 segments ou même en 4 segments de 5mg ! Nous avons consulté les prix du fournisseur américain iherb.com pour construire ce comparatif.

D'après ce que j'ai compris, tous ces fournisseurs achètent leur PQQ chez Nascent au Japon qui fabrique le PQQ dans son usine de Chine. Une nouvelle formulation hydrosoluble devait sortir, sensiblement plus bio-disponible que le sel de disodium utilisé actuellement pour stabiliser le produit. Nous en reparlerons le moment venu, le produit n'ayant pas été mis sur le marché.

Protocole de protection mitochondriale

Comment articuler ce produit aux autres nutriments utiles aux mitochondries ?

Je vais présenter dans ce billet un protocole assez complet de protection mitochondriale par la complémentation, sachant que le coût global est élevé. Ce protocole consiste a associer la PQQ le coQ10, l'acide alpha-lipoïque et différentes formes de l'acide aminé carnitine.

Cela me permettra de faire une synthèse des questions que l'on me pose régulièrement sur ces produits et de bien expliquer comment ils se complètent entre eux.

Par rapport à la complémentation de base, je conseille, comme les lecteurs habitués de Gestion Santé le savent de prendre un multicomplément comme socle de la complémentation, auquel on peut ajouter différents produits selon une procédure raisonnée et en fonction de son budget, de son âge, de tel ou tel problème de santé. Tous les produits que j'évoque dans ce billet soit n'existaient pas encore il y a quelques années (cas de la PQQ) ou étaient beaucoup trop coûteux pour le consommateur "de base". Donc ne nous plaignons pas trop si nous ne disposons pas pour l'instant du budget pour les acheter ! Moi-même j'ai été informé des bienfaits de la coQ10 ou de l'acide alpha-lipoïque bien des années avant de pourvoir envisager de m'en procurer !

On peut prendre 100mg d'ubiquinol (une forme de coQ10 que Gestion Santé a déjà évoquée). Le coQ10 participe à la chaîne respiratoire mitochondriale qu'il optimise et il a un effet antioxydant sur les membranes des mitochondries. Il a un effet antivieillissement dans les études animales. C'est aussi un excellent cardiotonique.

On peut également prendre du sodium R-alpha Lipoate (Na-RALA) qui est un puissant agent mitochondrial dont les effets sont complémentaires de ceux de la PQQ. Le RALA est biosynthétisé par l'organisme, mais un apport externe est très intéressant et efficace pour augmenter la quantité de RALA dans les mitochondries. RALA agit à la fois comme cofacteur de deux des dix réactions enzymatiques du cycle de Krebs et comme un puissant antioxydant au cours de ces réactions. En effet, les mitochondries humaines présentent le défaut de se structurer vis-à-vis du métabolisme de l'oxygène qu'elles utilisent pour générer de l'énergie, mais qui produit dans le même temps beaucoup d'espèces réactives nuisibles par "fuitage". Le RALA en diminue sensiblement la quantité produites par les mitochondries et la PQQ complète puissamment cet effet. RALA est aussi connu comme détoxifiant du mercure, y compris du mercure neurologique.

Le Na-RALA est un sel de sodium de l'acide alpha-lipoïque, ne contenant que l'isomère utile (le "R-alpha-lipoïque"), alors que la plupart des formulations du commerce comprennent 50% de la forme synthétisée "S-alpha-lipoïque" qui bloque une bonne partie des effets utiles de la forme naturelle R et que je déconseille donc formellement d'utiliser.

Le Na-RALA s'est imposé il y a quelques années comme référence en tant que source d'acide R-alpha-lipoïque hydrosoluble du fait de sa très grande stabilité chimique et de son coût relativement abordable.

Un autre sel hydrosoluble de potassium existe, ainsi que des formes liposolubles (l'Alpha-Lipoic-Acid ALA a aussi des affinités pour les corps gras), mis au point (par Geronova), mais ne se sont pas imposés sur le marché et ne sont pas disponibles en pratique, ce que l'on peut regretter.

Le Na-RALA est très facilement assimilé, mais est assez rapidement excrété par voie urinaire, repérable à l'odeur caractéristique qu'il donne souvent aux urines, semblable à celle de l' asperge qui contient une molécule soufrée, tout comme l'ALA. Du fait de cette excrétion assez rapide, il faut espacer les prises ou préférer le soir en cas de prise unique.

Je conseille des doses de 100mg en une seule prise le soir, ou plusieurs prises lors des autres repas, l'optimum d'apport étant de 300mg (3x100 mg si c'est financièrement possible évidemment...). Pour ce faire, je conseille d'utiliser des gélules à 100mg :

Doctor's Best, Best Stabilized R-Lipoic Acid, 100 mg, 180 Veggie Caps pour 45€ est actuellement le produit le moins cher du marché. Nous avons consulté et comparé les prix du fournisseur multi-marque américain iherb.com.

Le R-Lipoic Acid agit en synergie avec un acide aminé, l'acetyl-L-carnitine. Le Dr Bruce Ames a montré en 2002, dans plusieurs études, des effets remarquables de la combinaison de ces deux produits, notamment sur le vieillissement neurologique.

Les formes acétyl de la carnitine, contrairement à la L-carnitine pure, passent bien la barrière hémato-encéphalique pour ensuite être captées par les cellules nerveuses. C'est pourquoi ces formes ont été utilisées par le Dr Ames. La carnitine favorise la pénétration des lipides à l'intérieur des mitochondries ainsi que leur utilisation dans le cycle de Krebs, tandis que le RALA limite le stress oxydatif lié à l'augmentation du rendement énergétique.

On peut viser des apports de l'ordre de 100 à 300mg de Na-RALA et de 1 à 1,5g d'acetyl-L-carnitine par jour. Cette association rétablit le rendement énergétique des cellules nerveuses âgées sans provoquer de stress oxydatif, L'acide lipoïque diminuant la formation d'espèces réactives nuisibles pendant le processus de métabolisation des lipides du cycle de Krebs que favorise la carnitine.

Les effets positifs sur la santé touchent tous les organes, mais plus particulièrement le cerveau et le coeur. La forme acetyl-L-carnitine arginate n'a pas été testée par le Dr Ames, mais il a été découvert par la suite qu'elle apportait des facteurs de croissance neurologiques spécifiques sur les neurites, d'où l'intérêt potentiel de la combinaison de ces deux formes d'acetyl-L-carnitine.

Les personnes faisant une complémentation pointues prennent souvent des formes différentes de carnitine en 3 x 500mg, réparties sur les 3 repas de la journée. On peut prendre par ex.

--de l'acetyl-L-carnitine (Doctor's Best, 500 mg, 120 Capsules) pour 19€ le matin,

--puis une ou deux gélules d'une forme combinée a effet neuromusculaire, contenant de l'Acetyl-L-Carnitine Arginate (Jarrow Formulas, CarnitAll, 90 Gélules pour 15€)

Ce dernier produit est une forme intéressante contenant la glycine propionyl-L-carnitine (GPLC) et du taurinate de L-carnitine, une forme mixte intéressante neurologiquement et comme cardiotonique. En tout cas il faut viser autour de1g sous forme acetyl pour l'effet neurologique. On peut utiliser les formes les plus cardiotoniques comme le GPLC (lire Dr Passwater 1 et Passwater 2) en cas de problème d'insuffisance cardiaque, car le GPLC favorise la production d' oxyde nitrique.

Retourner à la liste des sujets traités.

Ce site est administré par Jacques Valentin. Tous les articles présentés ici ont pour but de vous inciter à une réflexion ouverte et critique. Je ne suis pas professionnel de santé. Les articles présentant des médicaments, des compléments alimentaires, des aliments, des techniques de bien être et de santé n'ont pas pour but de vous inciter à les utiliser ou à les consommer, ni de se substituer à un avis médical autorisé! Les informations disponibles sur le site peuvent comporter des erreurs, des lacunes ou des omissions et ne visent pas à l'exhaustivité; merci d'en tenir compte lors de votre lecture. D'une façon générale, je ne peux que vous inciter à vous documenter, à prendre plusieurs avis et à faire preuve de retenue et de bon sens que ce soit en matière de médecine traditionnelle ou alternative et plus largement pour tout ce qui concerne la gestion de votre santé.

Contenu sous copyright © 2001 Jacques Valentin (ou autres auteurs suivant indications). Tous droits réservés. Aucune portion de ce site Web ne peut être copiée ou reproduite sans permission expresse. Questions et commentaires sont à adresser à gestionsante@gmail.com

Créé le 11/05/13. Dernière modification le 18/08/13.